Recherche avec google
sur le site
sur le web



1987 : la cellule d’alerte de la Basse Rivière d’Ain (sous l’égide du Préfet)
Elle représente la première instance de concertation locale sur un thème donné : la qualité piscicole et la gestion des ouvrages hydroélectriques

1990-93 : les prémices
Le Conseil Général et l’Agence de l’Eau financent une « étude de définition d’un schéma global de gestion sur la basse vallée de l’Ain ». A partir de 1992 (loi sur l’eau), ce travail a permis d’initier l’idée d’un SAGE sur le secteur et de donner les éléments à la définition du périmètre.

1995 : le début officiel
Le Préfet prend deux arrêtés pour respectivement, délimiter le périmètre du SAGE et créer la Commission Locale de l’Eau (pilotage principalement par l’Etat)

1997 : les premiers pas
M. PIRALLA est élu président de la CLE et propose aux communes du SAGE d’adhérer au Syndicat de la Basse Vallée de l’Ain.

1998 : le véritable départ
Création par arrêté préfectoral du Syndicat de la Basse Vallée de l’Ain le 03/03/98
Recrutement d’un chargé de mission et d’une secrétaire à 1/2 temps pour 2 ans, afin d’élaborer un SAGE.

2000 : La modification des statuts du syndicat pour pouvoir assurer la mise en œuvre du SAGE
Le syndicat n’avait comme vocation unique que l’élaboration du SAGE, la modification des statuts permet d’envisager le pilotage de programmes d’actions concrètes

2001 : La validation du SAGE par la Commission Locale de l’Eau (16 février 2001)
EDF refuse de valider le projet de SAGE mais n’empêche pas une approbation quasi-unanime.

2001 : La concertation avec l’amont du bassin (Jura)
L’Etat représenté par le préfet coordonnateur de bassin (Préfet du Rhône) lance une étude globale d’optimisation des débits de la rivière d’Ain et initie de ce fait une véritable concertation sur la gestion quantitative de la ressource en eau sur tout le bassin versant de la rivière d’Ain

2002 : Démarrage du programme LIFE Nature et élaboration du contrat de bassin de la basse Vallée de l’Ain
Recrutement d’une chargée de mission LIFE et passage à temps plein du poste de secrétaire

2003 : L’approbation du SAGE par arrêté préfectoral (17 mars 2003)
Le SAGE est approuvé en excluant le chapitre concernant la gestion des débits de la rivière d’Ain


2006 : Le Syndicat se dote d’une compétence travaux qui permet à celui-ci d’assurer la maîtrise d’ouvrage de travaux d’un grand nombre d’actions inscrites dans le volet B du contrat de bassin.
Les communes ont répondu dans leur majorité favorablement aux nouveaux statuts du syndicat. Seules 4 communes sur 40 ont refusé par délibération ces statuts, arrêtés par le Préfet le 21 avril 2006.

2006 : Le contrat de bassin est signé pour une durée de 5 ans.
Le syndicat se dote de moyens humains supplémentaires pour mener à bien ses nouvelles missions...

2006 : Le programme LIFE se termine avec un bilan très positif.
Il a été clos par la fête de la rivière rassemblant près de 4000 personnes.

2014 : Le SAGE révisé est approuvé par arrêté préfectoral.