Recherche avec google
sur le site
sur le web




"La rivière d’Ain ne rencontre pas de phénomènes d’inondations catastrophiques mais plutôt des risques liés à l’érosion. Son lit majeur est en effet peu urbanisé et ses capacités d’étalement en période de crue relativement bonnes. Par contre ses déplacements latéraux génèrent par endroit des érosions qui déstabilisent des ouvrages publics. Ses petits affluents ne présentent pas fondamentalement de forts risques, à l’exception de certains secteurs (cas de la Cozance et du Nantay, du Longevent,…)"

Crue de l'Ain en février 1999 à Martinaz Ouvrage de protection de la route entre Varambon et Priay

Les plus grosses crues de l’Ain (Pont de Chazey) :

25-02-1957 : 2230 m3/s (période de retour 50 à 100 ans)
15-02-1990 : 1910 m3/s (période de retour 20 ans)
13-12-1991 : 1730 m3/s (période de retour 15 ans)
21-02-1999 : 1650 m3/s (période de retour 10 ans)
16-05-1983 : 1470 m3/s (période de retour 5 ans)


L’application du SAGE

Préserver les zones d’expansion des crues : intégration dans le SCOT Bugey-Côtière-Plaine de l’Ain

Mise en place de Plan de Prévention des Risques sur les communes riveraines de l’Ain et l’Albarine : 13 PPRI approuvés sur 25 communes, 7 en cours de conception.


Les actions du contrat de bassin

5 fiches sont identifiées principalement sur la rivière d’Ain mais d’autres travaux pourront être inscrit dans le cadre des rencontres avec les communes des bassins versants des petits affluents. Les travaux les plus importants sont les protections contre l’érosion du captage AEP de Villette-Priay et de l’ancienne décharge de Villette (54 K€ HT)

Une opération originale à St-Maurice-de-Gourdans : nous avons décidé avec le carrier et la commune de déplacer la zone concernant le dernier prélèvement de matériaux à effectuer avant fermeture du site d’extractions en rive gauche. L’objectif est de fragiliser la berge rive gauche soumise à une érosion active et de favoriser le passage de l’eau en crue vers une ancienne zone d’extraction peu profonde, afin de réduire les contraintes hydrauliques (érosions) en rive droite au niveau du camping et d’aider la rivière à reconquérir une zone initialement peu accessible de son espace de liberté.

Cliquez sur l'image pour agrandir le tableau de bord de la prévention et protection contre les risques

tableau de bord
prévention et protection contre les risques